Gestion de temps avec ManicTime

Voici un logiciel sur lequel j’aurai dû faire un article il y a un moment déjà : ManicTime. Dans les choses réalisées pour Helvetic Graphics, il nous fallait un petit utilitaire pour mesurer le temps. Étant donné que des journaux de bords avec un tableur on en fait déjà assez pour les cours (et il est vrai que c’est parfaitement gonflant.), nous avons donc trouvé ManicTime. Petit logiciel ayant pour but de relever, en temps réel, votre improductivité chronique.

Installation

Le logiciel est uniquement compatible avec Windows. Si vous êtes possesseur d’un antique Windows XP, l’installation ne se déroulera probablement pas en un clin d’œil, installation du framework .NET 3.5 oblige.Après avoir perdu un temps considérablement long (mais vous adorez ça) à installer ce maudit framework vous ne pourrez pas installer ManicTimes. Vous devrez redémarrer afin de compléter.

Le logiciel, enfin

Après toutes ces péripéties, vous pourrez enfin l’ouvrir. Vous remarquez rapidement qu’il possède une interface fort simple à appréhender.

Tout d’abord l’onglet Day vous permet de voir en temps réel ce que vous faites selon trois lignes : Applications (élément que ManicTimes gère automatiquement), Activity (activité sur l’ordinateur – géré automatiquement elle aussi) et Tags. Cette dernière ligne, c’est à vous de la compléter en ajoutant ce que vous étiez en train de faire à ce moment là. Pour être pertinent, lorsque vous passez une heure à surfer sur les commentaires des news de PCInpact et à tchatter avec une suédoise [lien korben], vous pourriez par exemple mettre le tags « Fin de la comptabilité pour le client X ». Ce graphique (copié lamentablement du site officiel) explique bien le principe :

Ensuite, il ya l’onglet Stastistics qui vous permet de jongler entre différents graphiques pour analyser votre travail de façon hebdomadaire, mensuel, annuel ou selon une période définie par l’utilisateur.

Ainsi vous pouvez gérer vos journées et ManicTimes vous met au pied du mur devant le travail accompli avec les heures de travail réelles sur les différentes applications. Chose intéressante, il est aussi possible d’exporter les données (toutes ou selon une période) au format .CSV. On pourrai ainsi imaginer un système de stastique en ligne à partir de ces données.

Enfin, notez que, par défaut, le logiciel se lance avec Windows, ce qui peut, bien evidemment, ralentir la machine, cette option peut être désactivée sur l’onglet « Tools & Settings ».